FIA Groupe B

Le FIA Groupe B était la catégorie relative aux voitures de grand tourisme modifiées produites à 200 exemplaires dans le règlement de la FIA, celle-ci fut créée en 1982 pour remplacer les anciennes catégories Groupe 4 et Groupe 5.



Catégories :

Sport automobile - Automobile - Course automobile

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Les voitures du Groupe A d'une cylindrée corrigée inférieure à 2000 cm³ à condition que.... Série 2 : pilotes classés par la FIA - Priorité B... (source : fia)

Le FIA Groupe B était la catégorie relative aux voitures de grand tourisme modifiées produites à 200 exemplaires dans le règlement de la FIA, celle-ci fut créée en 1982 pour remplacer les anciennes catégories Groupe 4 et Groupe 5.

Présente dans les compétitions sur circuits et en rallyes, elle marqua spécifiquement le Championnat du monde des rallyes, en effet cette catégorie est devenue mythique grâce aux prototypes de puissance spectaculaires qui furent développés pour ce championnat ainsi qu'à cause de son bannissement en 1986 suite à accidents mortels. On y trouvait des voitures de légende comme l'Audi Sport Quattro S1, la Lancia 037 ou encore la Peugeot 205 T16. En circuit, citons la Ferrari 288 GTO et la Porsche 961 (dérivée de la 959).

Présentation

À la fin des années 1970, la Fédération Mondiale du Sport Automobile (FISA) autorisa la transmission à quatre roues motrices pour les rallyes, cela permit aux constructeurs de vaincre les limites de puissance imposées jusque-là par les transmissions en propulsion. Dans la foulée en 1982, la FISA créa le groupe B (catégorie des voitures de grand tourisme) qui permit d'utiliser certains matériaux et techniques (kevlar, vitres plastiques, poids minimal, puissance sans limite, ... ), on pouvait par conséquent faire presque tout et n'importe quoi! Une seule grande condition cependant, pour homologuer une voiture en groupe B, il fallait en produire au moins 200, une évolution était autorisée chaque année et il ne fallait plus produire alors que 20 modèles de cette évolution.

Audi présenta une quatre roues motrices, baptisée Quattro, qui pilotée par Hannu Mikkola comme voiture d'ouverture dans un rallye, fit un temps de presque 10 minutes inférieur aux engagés officiels. L'histoire du groupe B était en marche.

Homologation (art. 2)

Les Groupe B étaient des voitures de grand tourisme 2 places particulièrement modifiées comparé aux voitures de série, lesquelles devaient être produites à minimum 200 exemplaires par an, pour que les versions compétitions puissent être homologuées par la FISA. Pour pouvoir modifier sa voiture, chaque constructeur devait faire homologuer de nouvelles pièces par la FISA avant de pouvoir les utiliser en course.

Poids (art. 4)

Les voitures étaient soumises à l'échelle suivante de poids minimum selon leur cylindrée.

Compartiment moteur de la Ford RS200
Cylindrée Poids minimum
Jusqu'à 1 000 cm³ 580 kg
Jusqu'à 1 300 cm³ 675 kg
Jusqu'à 1 600 cm³ 750 kg
Jusqu'à 2 000 cm³ 820 kg
Jusqu'à 2 500 cm³ 890 kg
Jusqu'à 3 000 cm³ 960 kg
Jusqu'à 4 000 cm³ 1 100 kg
Jusqu'à 5 000 cm³ 1 235 kg
Plus de 5 000 cm³ 1 300 kg

Roues et pneumatiques (art. 5)

En fonction de la cylindrée, le total des largeurs de deux roues (assemblage jante-pneu) localisées d'un même côté de la voiture devait être inférieur ou identique à cette échelle (en rallye le diamètre de la jante ne pouvait faire plus de 16").

Cylindrée Largeur
(en pouces)
Jusqu'à 1 000 cm³ 16"
Jusqu'à 1 300 cm³ 17"
Jusqu'à 1 600 cm³ 18"
Jusqu'à 2 000 cm³ 20"
Jusqu'à 3 000 cm³ 22"
Jusqu'à 4 000 cm³ 24"
Jusqu'à 5 000 cm³ 26"
Plus de 5 000 cm³ 28"

Classes

Des classes qu'on pensait suffisantes à l'époque pour contrôler la puissance ont été créées mais bien vite les ingénieurs ont appris à tirer encore plus de puissance des turbos comme en Formule 1.

Cylindrée Cylindrée turbocompressée Exemples de voitures
3 000 cm³ 2 142, 8 cm³ Audi Quattro S1, Lancia 037
2 500 cm³ 1 785 cm³ Peugeot 205 T16, Lancia Delta S4
2 000 cm³ 1 428 cm³ Renault 5 Turbo
4 000 cm³ 2 857 cm³ Ferrari 288 GTO, Porsche 959

Note : les moteurs utilisant une suralimentation (compresseur ou turbo) se voyaient appliquer un cœfficient multiplicateur de 1, 4 x leur cylindrée réelle, puis ensuite de 1, 7 x.

De 1983 à 1985

La première année du groupe B en Championnat du monde des rallyes est marquée par la domination de l'Audi Quattro A1/A2 et Hannu Mikkola fut champion du monde pilote. Mais le manque de régularité de celle-ci permit à Lancia et sa Lancia 037 de gagner le titre constructeurs. La 037 était toujours une propulsion, car le constructeur ne faisait pas suffisament confiance à la technologie quatre roues motrices. Opel et Toyota, entre autres, rejoignirent le Groupe B.

En 1984 Audi réalisa le doublé et ravit par conséquent les deux titres. Le pilote suédois Stig Blomqvist fut champion. Mais cette année là, au Tour de Corse un concurrent, qui va contrarier les plans d'Audi ensuite, apparaît. Il s'agit de Peugeot qui se lançait en Groupe B avec la Peugeot 205 T16. Le constructeur se donna les moyens de ses ambitions et engagea de grands noms du sport automobile comme Ari Vatanen et Jean Todt, le succès fut quasi immédiat.

L'année 1985 est par conséquent logiquement marquée par la domination de Peugeot et de sa 205 plus petite et légère que ses concurrentes. En outre la nouvelle Quattro souffrait à nouveau de problèmes de régularité et la Lancia 037 n'était plus en mesure de rattraper son retard technologique. Peugeot réalisa par conséquent à son tour le doublé, Timo Salonen succédant à Stig Blomqvist. Le 2 mai de cette année, le pilote Attilio Bettega se tua au volant de sa Lancia 037 en percutant un arbre durant le Tour de Corse, son copilote Maurizio Perissinot en sortira indemne.

À la fin de la saison, on vit apparaître les évolutions encore plus déraisonnables des voitures déjà présentes et énormément de constructeurs rejoignirent le Groupe B attirés par les faibles contraintes d'homologation, on trouve par exemple Austin et sa Metro 6R4, Ford et sa RS200 ou encore Citroën et sa BX 4TC.

La fin (1986)

La saison 1986 de rallye avait tout pour plaire même si la FISA voulait aller plus loin que le Groupe B en planifiant déjà le FIA Groupe S. Le suspense s'annonçait haletant, Audi sortait la dernière évolution de la Quattro, la S1, qui faisait plus de 500 ch et avait un package aérodynamique imposant pour pouvoir la maintenir au sol, Lancia disposait d'une nouvelle voiture la Delta S4 avec un moteur à double suralimentation (turbo + compresseur), Peugeot avait les armes pour défendre son titre avec la 205 T16 Evo 2 et enfin Ford avait ses chances avec une RS200 à la pointe de la technologie.

Mais ce qui devait arriver arriva, le nombre encore plus important de spectateurs massés sur les bords de pistes pour admirer des véhicules encore plus rapides et puissants finit par provoquer une catastrophe. Lors du Rallye du Portugal, la Ford RS200 de Joaquim Santos percuta la foule, ce qui entraîna la mort de trois spectateurs et des dizaines de blessés. Les équipes de pointe quittèrent le rallye refusant de courir avec tant de spectateurs inconscients sur les spéciales. Mais le coup fatal pour le Groupe B était toujours à venir. Lors du Tour de Corse, Henri Toivonen, dans ce cas en tête du rallye et du championnat, quitta la piste et plongea dans un ravin avec sa Lancia Delta S4. Le réservoir explosa au contact des arbres et des rochers, Toivonen et son copilote Sergio Cresto moururent tous deux un an jour pour jour après Attilio Bettega. L'intervention des secours fut tardive car il n'y avait aucun spectateur à cet lieu et on mit du temps à se rendre compte que quelque chose n'allait pas. L'incendie fut si violent qu'il ne resta plus que le châssis tubulaire de la Lancia. Les conséquences furent immédiates, Audi et Ford quittèrent la scène du Groupe B et la FISA gela les développements sur les voitures du Groupe B avant de supprimer ce dernier pour 1987, elle décida aussi d'enterrer son projet de Groupe S.

La fin de saison ne sera pas sans chaos et controverses, en effet les Peugeot furent disqualifiées au Rallye Sanremo par les commissaires Italiens pour des "jupes" jugées illégales, l'équipe Peugeot cria au scandale et dénonça une décision pour faciliter Lancia. Lors du Rallye de Grande-Bretagne, les commissaires jugèrent la voiture conforme alors qu'elle était dans le même état, ce qui conforta les accusations de Peugeot. Onze jours après le dernier rallye de cette saison, aux États-Unis, la FISA annula le résultat du Sanremo et le titre pilotes passa dans ce cas du pilote Lancia Markku Alén au pilote Peugeot Juha Kankkunen. Peugeot signa par conséquent finalement un deuxième doublé consécutif.

L'après 1986

La catégorie reine du rallye devint le FIA Groupe A et on ne vit évidemment plus en 1987 de Groupe B sur les étapes du championnat du monde des rallyes, mais ce n'est pas pour tout autant qu'elles disparurent du sport auto. On retrouva, avec succès, des Peugeot 205 T16 modifiées au Rallye Paris-Dakar par exemple, on retrouva aussi les Groupes B d'Audi et de Peugeot à la fameuse course de côte de Pikes Peak. Ford de son côté vendit ses RS200 à des acheteurs privés et on les vit énormément dans des épreuves de Rallycross tout comme les Austin Metro 6R4. On peut toujours admirer certaines de ces voitures dans les musées ou lors de courses historiques.

En circuit, la FISA supprima aussi la catégorie groupe B, vu le manque d'intérêt qu'elle suscitait, surtout à cause de son coût élevé. Notons cependant que diverses Porsche et BMW Groupe B ont participé aux 24 Heures du Mans au milieu des années 1980.

Les Groupe B dans les jeux vidéo

Du fait de leur grande popularité, il n'est pas rare de retrouver des modèles Groupe B du rallye dans les jeux video actuels. Voici ainsi Colin McRæ Rally, Colin McRæ : DIRT, Gran Turismo 2, Gran Turismo 3, Gran Turismo 4, Rallisport Challenge, rFactor, WRC Edition 2005 , ...

Principales voitures

MG Metro 6R4

Principaux pilotes en rallye

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/FIA_Groupe_B.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 13/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu