Liste des couleurs nationales dans les courses automobiles

Cet article aborde le code des couleurs nationales adopté pour les courses automobiles en place depuis le début du vingtième siècle jusqu'à la fin des années 1960.



Catégories :

Liste en rapport avec la Formule 1 - Liste en rapport avec le sport automobile - Liste en rapport avec l'automobile - Automobile - Symbole national - Formule 1 - Championnat automobile - Sport automobile - Couleur

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Imprimer; Ajouter à un album · Retourner à la liste des résultats.... Ces premières courses automobiles se déroulent sur des routes fermées à la... peints aux couleurs nationales : bleu pour les automobiles françaises, vert pour les britanniques, rouge pour les italiennes, jaune pour les belges et blanc pour les ... (source : histoire-image)
  • Le drapeau, c'est bleu - blanc - rouge ! ", " La France aux Français !... en compagnie de M. Chaban-Delmas, président de l'Assemblée nationale, ranimer sous... (source : membres.lycos)
  • Les couleurs des voitures sont définies pour chaque nation :. 1905 - blanc : Allemagne. - rouge : États-Unis. - jaune : Belgique. - bleu : France... 1948 : Fondation de la NASCAR (National Association for Stock Car Racing) aux... (source : didier.andlauer.free)

Cet article aborde le code des couleurs nationales adopté pour les courses automobiles en place depuis le début du vingtième siècle jusqu'à la fin des années 1960. Les monoplaces doivent arborer leur livrée nationale (bleu de France, vert britannique, jaune pour la Belgique, blanc pour l'Allemagne, rouge pour l'Italie... ) pour la Formule 1, les courses d'endurance, les courses de voitures de tourisme, et les autres compétitions mondiales de courses automobiles. Elles ressemblent quelquefois aux couleurs nationales politiques.

L'origine de ces couleurs viendrait des équipes nationales disputant la Coupe automobile Gordon Bennett, qui se déroule au cours de la période 1900-1905, et elles deviennent définitives pendant les années 1920 et 1930 lorsque le bleu Bugatti et le rouge Alfa Romeo s'imposent dans de nombreuses courses.

Le 3 juin 1934, Mercedes ponce jusqu'à la tole nue ses voitures W25 de leur peinture blanche pour pouvoir atteindre le poids autorisé. Ainsi naissent «les flèches d'argent»[1].

Lors du championnat du monde de Formule 1 1968, consciente des coûts qui plus est en plus élevés de la compétition, la Commission sportive mondiale de la FIA autorise les équipes à avoir recours au sponsoring extra-sportif. Colin Chapman signe un partenariat avec le cigaretier Imperial Tobacco : les Lotus deviennent les premières monoplaces à abandonner leur livrée nationale pour les couleurs du cigarettier Gold Leaf[2]. Le vieux code de couleurs semble avoir vécu, même si certaines écuries chercheront à signer des contrats avec des firmes dont les couleurs sont proches de leur livrée nationale (Matra, puis plus tard Ligier et Prost Grand Prix courront toujours en bleu, Ferrari et la Scuderia Italia conserveront une livrée rouge et Jaguar Racing reprendra à son compte la livrée "British Racing Green").

Les principales écuries

Lotus va troquer sa livrée nationale "British Racing Green"...
... pour une livrée "commerciale" (Graham Hill sur Lotus 49 au Nürburgring en 1969)
La Blitzen Benz allemande (1909)
La Bugatti Type 35C (1926) Bleu de France
La Silberpfeile allemande (années 1930)
La Honda RA272 de 1965 aux couleurs japonaises
Porsche 718 de Carel Godin de Beaufort dans sa livrée nationale néerlandaise orange
La Lotus 49 (début 1968) britannique
L'Alfa Romeo Tipo 33 (1977) aux couleurs italiennes
L'Alfa Romeo 177 aux couleurs italiennes
Brabham BT11 aux couleurs de Nouvelle-Zélande
Copersucar Fittipaldi F8 de 1980 aux couleurs du Brésil
Eagle T2G aux couleurs des Etats-Unis
Ferrari de 1966 en livrée nationale
MatraMS 630 en livrée Bleu de France
Jaguar Racing R5 de 2004 "british racing green"
L'Audi R8 (2006) allemande
Code Pays Corps Numéros Marques/Ecuries
D Allemagne Blanc Rouge Benz, Mercedes, BMW, Porsche
Argent (ou gris métallique (Flèches d'argent) ) Rouge Mercedes-Benz, Auto Union, Veritas, Borgward, Porsche, Audi
F France Bleu Blanc Bugatti, Talbot, Matra, Gordini, Ligier, Prost
GB Grande-Bretagne Vert (British racing green) Blanc Jaguar, Vanwall, Cooper, Lotus, Brabham, BRM, Bentley, Aston Martin
I Italie Rouge (Rouge de course) Blanc Alfa Romeo, Maserati, Lancia, Ferrari, Abarth, O. S. C. A. , Officine Meccaniche
J Japon Blanc avec un "soleil" rouge Noir Honda, Nissan, Toyota
USA USA Blanc, avec des rayures longitudinales bleues Bleu
Bleu, avec des rayures longitudinales blanches Blanc AAR Eagle, Ford, Shelby, Scarab


Code Pays Couleur principale Capot Autres couleurs Couleurs des nombres Exemple illustré
A Autriche Autriche Bleu   Noir sur blanc
ARG Argentine Argentine Bleu Jaune Châssis : Noir Rouge sur blanc
AUS Australie Australie Vert Or Bleu
B Belgique Belgique Jaune   Noir
BR Brésil Brésil Jaune pâle Châssis/Roues : Vert Noir
BUL Bulgarie Bulgarie Vert Blanc Rouge sur blanc
C  Cuba Yellow Black   Black on white
CDN Canada Canada Les respectant les traditions couleurs sont le blanc et des bandes vertes parallèles Après, le drapeau canadien a été changé en 1965. La couleur rouge et les longues bandes blanches sont , depuis, devenus populaires Noir
CH Suisse Suisse Rouge Blanc Noir
CS République tchèque République tchèque Blanc Bleu/Blanc Châssis : Rouge Bleu
D Allemagne Allemagne Blanc couleur métal (aluminium ou "Silver Arrows") Rouge
DK Danemark Danemark Argent-Gris Drapeau national comme une rayure sur la longueur du capot Rouge sur blanc
E Espagne Espagne Rouge Jaune Châssis/Springs : Rouge Noir sur blanc
ou
Blanc sur rouge
ET Égypte Égypte Violet pâle   Rouge sur blanc
F France France Bleu Blanc
FIN Finlande Finlande Blanc Deux bandes bleues sur le capot, faisant une croix latine Noir sur blanc
GB Royaume-Uni Royaume-Uni Vert Le pilote écossais Rob Walker utilisait une voiture bleu foncé avec du blanc. Ecurie Ecosse utilisait, aussi, une voiture bleu foncé. La Arrol Johnston, écurie de la première pré-guerre mondiale, utilisait une voiture tartan bleu marine Blanc
GR Grèce Grèce Bleu pâle Deux bandes blanches sur la longueur du capot Noir sur blanc
H Hongrie Hongrie Avant : Blanc
Arrière : Vert
Rouge Noir
HJK Jordanie Jordanie Marron   Noir sur blanc
IND Inde Inde Bleu ciel Bleu ciel
I Italie Italie Rouge Blanc
IRL Irlande Irlande Vert Bande horizontale de couleur orange tout autour Blanc
J Japon Japon Blanc Ivoire Disque rouge sur le capot Blanc sur noir
L Luxembourg Luxembourg Bande tricolore longitudinale (rouge/blanc/bleu) de l'avant vers l'arrière Noir sur blanc
MAS Malaisie Malaisie Jaune Blanc Noir sur blanc/Noir
MC Monaco Monaco Blanc Rouge à bandes latérales autour de la voiture Noir sur blanc
MEX Mexique Mexique Or Différents modèles de couleur bleu roi (pas strictement un X sur le capot) Noir sur blanc (pas rouge sur blanc)
NL Pays-Bas Pays-Bas Orange Blanc
NZ Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Vert et argent Noir et argent
P Portugal Portugal Rouge Châssis : Blanc Blanc
PL  Pologne Blanc Châssis : Rouge Rouge sur blanc
RCH Chili Chili Rouge Bleu Châssis : Blanc Bleu/Rouge
ou
Rouge sur blanc
S Suède Suède Fond bleu, jaune haut, trois bandes de croix bleue sur le dessus de capot Blanc
T  Thaïlande Jaune pâle, bleu avec bande horizontale autour de la voiture et du capot Roues : jaune pâle Blanc sur bleu
U  Uruguay Bleu pâle avec de grandes bandes rouges autour de la partie inférieure du capot Blanc sur noir
USA États-Unis États-Unis Blanc avec des rayures longitudinales bleues Châssis : Bleu Bleu sur blanc
ZA Afrique du Sud Afrique du Sud Or Vert Noir sur jaune

Notes et références

  1. (en) The silver arrows, sur ddavid. com
  2. (en) Sponsor : Gold Leaf (Imperial Tobacco) , sur grandprix. com

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :

Chercher sur Amazone Refaire la recherche

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_couleurs_nationales_dans_les_courses_automobiles.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 24/02/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu