Pilote

Un pilote automobile est un sportif dont la discipline est le pilotage d'un véhicule automobile lors d'une course ou d'une compétition.



Catégories :

Métier du sport - Sport automobile - Automobile - Pilote automobile - Personnalité de l'automobile - Métier de la route

Recherche sur Google Images :


Source image : coloriage.tfou.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Formule 1 : Les pilotes inquiets d'affronter la pluie sans contrôle de traction.... recherché chez un pilote est les sous qu'il peut apporter à son équipe, ..... Venturi récompensé au Festival Automobile Mondial... (source : news.caradisiac)
  • ... 3 Carrière. 3.1 Formule 1 3.2 Sport Automobile. 4 Palmarès... Kubica, dans ce cas troisième pilote est appelé titulaire pour la fin de saison, ... (source : wikif1)
  • La vie de pilote automobile n'est pas facile. Jusqu'il y a un an, ... 5 e du Championnat de Turquie de Formule 3 (participation à 8 courses sur 14 - 3... du pilote est davantage mise en valeur que la qualité du compte en banque.... (source : nice-premium)

Un pilote automobile est un sportif dont la discipline est le pilotage d'un véhicule automobile lors d'une course ou d'une compétition. Chaque catégorie de sport automobile requiert de la part de ceux qui la pratiquent des qualités spécifiques.

Certains pilotes sont parvenus à briller dans plusieurs catégories différentes. Ainsi le double champion du monde britannique de Formule 1 (en 1962 et 1968) Graham Hill a-t-il aussi remporté principale des épreuves d'endurance, les 24 Heures du Mans en 1972, mais aussi les célèbres 500 miles d'Indianapolis en 1966. Quelquefois des pilotes changent radicalement de discipline. ce fut le cas, il y a peu de temps, du pilote français Stéphane Sarrazin, qui, après avoir été pendant plusieurs années pilote essayeur dans l'écurie de Formule 1 montée par l'ancien pilote (quatre fois champion du monde) Alain Prost (Prost Grand Prix), puis chez Toyota, décida de se reconvertir dans le rallye pour en disputer le championnat du monde au sein de l'équipe Subaru.

Généralités

Généralement, un pilote se doit d'être un sportif aguerri, il doit produire des efforts intenses et subit des contraintes physiques inhabituelles pendant des durées qui peuvent être assez longues, surtout en termes d'accélération centrifuge (qu'on peut comparer à celles éprouvées sur des montagnes russes, jusqu'à 5 g en Formule 1), tout en gardant une concentration extrême sur son pilotage et son environnement. Il possède le plus souvent des réflexes hors pair et maîtrise les techniques de pilotage propres au sport auto.

Le pilote doit, d'autre part, avoir une bonne connaissance technique de la voiture pour pouvoir dialoguer avec ses ingénieurs, préparateurs ou mécaniciens pour leur apporter les informations nécessaires à la mise au point de sa voiture. On dit de certains pilotes qu'ils sont de bons metteurs au point, parce qu'ils savent affiner les réglages pour adapter leur voiture au circuit ainsi qu'à leur style de pilotage.

En France, pour être admis à piloter une automobile en compétition, il faut avoir au moins seize ans (sur piste, et le permis de conduire sur route), et disposer d'une licence délivrée par la fédération sportive gérant la catégorie dans laquelle le véhicule est engagé.

Dans certaines disciplines, surtout en rallye, le pilote est assisté d'un copilote. Ce dernier est chargé entre autres d'énoncer au pilote les difficultés à mesure qu'elles se présentent, de la navigation, etc.

Les risques

Lors d'une course automobile, le danger est permanent. Des accidents spectaculaires, comme celui du polonais Robert Kubica lors du GP du Canada de Formule 1 2007, ou celui de Stéphane Ortelli à Monza en avril 2008, font crier au miracle, parce que le pilote s'en sort presque indemne. En un siècle de compétitions automobiles, le nombre des pilotes ayant perdu la vie pendant une course automobile ou lors d'essais est impressionnant. Cette menace pèse sur chaque pilote quand il pénètre dans son cockpit et de particulièrement grands champions, comme Alberto Ascari, Jim Clark, Jochen Rindt (devenu champion du monde à titre posthume), Ayrton Senna en Formule 1 ou Dale Earnhardt en NASCAR, ou des espoirs, comme Peter Collins, Gilles Villeneuve, Wolfgang von Trips, François Cevert, Sébastien Enjolras ou Ronnie Peterson ont été victimes de leur passion pour la vitesse.

Actuellement les règles de sécurité draconiennes édictées par la Fédération mondiale de l'automobile, tant pour la conception des voitures que pour celle des circuits, ont énormément diminué le nombre d'accidents mortels. Mais le pilote n'est pas à l'abri d'une grave blessure, qui peut mettre prématurément un terme à sa carrière. Des pilotes comme, par exemple, le grand champion britannique Stirling Moss (quatre fois vice-champion du monde), le Suisse Clay Regazzoni ou le jeune espoir français Philippe Streiff ont vu leur carrière brisée et leur vie bouleversée par de graves blessures subies lors d'accidents en course. Cependant, pour preuve qu'au 21e siècle on peut toujours mourir dans une voiture de course, le brésilien Rafæl Sperafico, pilote de Stock Car Light, est décédé en décembre 2007 sur le circuit d'Interlagos, violemment heurté par un autre concurrent alors qu'il était à l'arrêt en travers de la piste.

Pour les pilotes
Schéma du dispositif HANS avec un casque de Formule 1. (1. Armature du Hans 2. Sangles 3. Points d'attache 4. Harnais)

Pour diminuer les risques pour les pilotes, les règlements imposent des normes d'équipement particulièrement strictes. Les pilotes doivent porter un casque homologué, la majorité du temps un casque intégral, pour prévenir des chocs à la tête. Dans les voitures «ouvertes» (monoplaces, prototypes, ... ), le casque doit être pourvu d'une visière pour protéger les yeux du pilote des objets pouvant être projetés par les autres voitures. Depuis plusieurs années, on assiste à la généralisation du dispositif HANS (Head And Neck Support), un dispositif fixé au casque et reposant sur les épaules du pilote, conçu pour bloquer la tête et le cou en cas de choc frontal, prévenant ainsi les blessures aux muscles du cou ainsi qu'aux cervicales.

Pour le reste du corps, le pilote doit porter des sous-vêtements et une combinaison ignifugés, mais aussi des chaussures et des gants aussi ignifugés pour se protéger en cas d'incendie. Il lui est interdit de porter des bijoux ou tout objet dangereux en cas de choc ou de feu. Les lunettes et les lentilles de contact sont autorisées.

Ces équipements de sécurité sont aussi obligatoires pour les copilotes.

Sur les circuits

Voir aussi


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pilote_(automobile).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 13/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu